Alain

Avec une intelligence hors du commun, ce surdoué de l'improvisation nous émerveille par son jeu inimitable. Son physique de rêve et son charme envoûtant font de lui un être cosmique, et pourtant humble parmi les z'humbles il sait se mettre au service de ses partenaires et leur permet quelquefois de se hisser à son niveau. Grand...trés grand, il ne joue pas...il est.

signé   ta maman qui t'aime

Aude

Fille d'une fermière Suisse et d'un berger Allemand, élevée en Suisse allémanique jusqu'à l'âge 14 ans, Elle a la simplicité et le charme des filles de la bas. Poétesse de talent c'est elle qui a écrit ces vers merveilleux : ich schtroumpf das vögel mit  ...Zu ein kleine bit ...  élève du cours Florent pendant 10 ans elle rejoint la Cie des Z'humbles pour "jouer à un niveau supèrieur" comme elle dit.  Sensible et délicate comme un edelweiss, elle est le talent incarné.           

 

Bruno

Cet androïde d'un type complètement révolutionnaire est parfaitement autonome. Trés flexible grace à ses articulations en proxyde de benzale il est trés résistant et peu rester des heures sur scène.  Performant physiquement il peut développer 12 méga flox d'énergie pure pour un coef de 6,5 sur l'échelle de Strönberg. Malheureusement son cerveau alimenté par une pile de 1,5 volt ne lui permet pas encore de déclamer du Shakespeare en hébreu ce qui est un véritable handicap pour faire de l'impro à haut niveau. Mais la science progresse...

Carol

c'est en 1964, l'année de ses 20 ans qu'elle décide d'abandonner ses études pour se consacrer à sa passion, le théâtre. Elle intègre une troupe de comédiens itinérants et fait le tour du monde avec eux, présentant un spectacle avant-gardiste ou ils jouent nus une adaptation trés libre de "mein Kampf". Elle rencontre alors celui qui deviendra son mari et le père de ses enfants un musicien argentin Don Diego de la Vega. De tournées internationales en festivals elle aura tout joué tout connu; un César, deux césariennes, un Oscar des escarres et puis la révélation...L'improvisation théâtrale. Aujourd'hui Comédienne reconnue et incontournable elle met son génie au service de "la compagnie des Z'humbles" Et c'est tant mieux pour les spectateurs.

Evelyne

C'est au couvent de Ste Appoline qu'Evelyne ou plutôt soeur Evelyne connaît la révélation . En effet, c'est en regardant Jésus sur la croix qu'elle décide comme lui de monter sur les planches. Sa vocation est née, elle quitte le voile, et monte un groupe de rock alternatif "Evelyne and the coconuts" puis change de voie et devient comédienne , fait beaucoup de publicité (la mère Denis c'est elle) souvenez vous :"ça c'est vrai ça !", enfin elle rencontre la Cie des Z'humbles et décide de se consacrer à l'improvisation théâtrale...Avec le succès que l'on sait...Bravo ma soeur !

 

Julien

De son passé dans la légion étrangère, il a gardé ce gout pour l'art lyrique et cet amour pour le théatre contemporain. Fervent admirateur de Kierkegaard dont il lisait tous les soirs à ces camarades de chambrée des passages du désopilant "Concept d'angoisse", il a cette fraîcheur et cette ouverture d'esprit qui caractérisent les gendarmes mobiles.  Aprés avoir passé 5 ans dans ce corps d'élite, il a décidé de consacré le temps libre que lui laisse sa retraite  militaire au théâtre d'impro. Quelle chance pour nous !

Nicolas

Nicolas c'est son pseudo, personne ne connaît son vrai nom. Né dans une étable à Bethléem il y a quelques années il est revenu parmi nous aprés une tournée mondiale avec la troupe qu'il a fondé avec 12 de ses copains. Sur scène il dégage quelque chose de mystique , c'est surprenant. Pourtant c'est pas le dernier pour la déconne, Il faut le voir à la piscine traverser le bassin en courant, c'est à mourir de rire. Il n'y a que pour le bricolage qu'on ne peut pas compter sur lui. Pas foutu de planter un clou sans se blesser... Sacré Nico.

Patrick


Ce breton pure souche est un improvisateur né. De son vrai nom, Yann Le Gouellec , il a toujours aimé se travestir. Pour preuve il a gardé son personnage d'antillais un peu macho qui faisait rire ses camarades quand il était petit à l'école Ste Bénédicte de Quimper. Ancien champion de France de Free Fight il n'a pas eu de mal à se faire élire président de notre association... à l'unanimité. Mais c'est un homme de coeur et sensible avec ça. Sa devise :"Aimez moi sinon j'vous pète la gueule" 

ON T'AIME PATRICK !!!!

 

Ensemble, en bonne compagnie.