alain01.jpg

L'improvisation théatrale demande beaucoup de travail et de concentration. Pour 'décompresser' j'aime aller à la chasse à la Belize cendrée dans le marais poitevin à coté de Toulouse. C'est une activité, que dis je un art qui nécessite peu de moyens mais beaucoup de patience. La Belize cendrée est une sorte de Gravelle des bois mais beaucoup plus colorée et avec seulement 2 ailes. Elle vit sous l'eau la plupart du temps, excepté à la saison du meriflage ou elle est obligée de sortir pour se nourrir de petits zigonodes mouchetés qu'elle trouve dans l'humus des bois. Et c'est là que l'on peut attraper la Belize. Il suffit juste d'enduire un zigonode moucheté avec de l'huile, quand la Belize cendrée essaye de le tirer vers elle avec son bec, elle glisse en arrière, trébuche , et souvent se casse une patte (car les pattes de la Belize cendrée sont trés fragiles) il n'y a plus qu'a la ramasser lui crever les yeux avec un outil qu'on appelle 'le riflet' et la belize est immobilisée. Une Belize cendrée dont les yeux ont été crevés correctement peut rester vivante sans pouvoir bouger au moins 15 jours. Ce qui est du plus bel effet sur une cheminée ou sur un meuble de jardin. Eh oui on peut faire de l'impro et aimer la nature

Alain