Il était une fois dans l'est parisien,
Deux jeunes et vigoureux copains.
Oliver était moche, mais aussi malin.
L'autre très beau se prénommait Firmin.

Leurs dimanches étaient tous anodins
Ils s'ennuyaient telle de la glace sans patin.
Jusqu'au jour où un de leurs copains
N'en pouvant plus de voir leur chagrin,

Leur indiqua quel était le chemin
Vers la détente et les soirs carmins.
L'adresse était si éloignée du lointain
On pouvait s'y rendre en un tour de main.

Moralité : si tu veux des dimanches sereins
Pour que chantent haut et fort tes lendemains
Chausse vite tes plus beaux escarpins
Et courent voir la Compagnie des Bleuzhums.